• Lundi à 16 h 30 venez nombreux

    Manif pour la famille Miala devant l'école A Boissiere

    Une maman et trois enfants en bas âge risquent la rue  et / ou le retour en Ouganda !

    Course contre la montre à l’école André Boissière de Périgueux :

     

    Une famille de 3 enfants et leur mère menacés d’expulsion après s’être vu refusé l’asile politique.

     

    Urgence :

     

    Les parents d’élèves, l’ont appris mardi, une maman angolaise réfugiée en France depuis près de 2 ans est menacée de quitter son logement.

     

    Un délai d’un mois lui a été signifié par l’ASD (Association de soutien de la Dordogne) pour quitter l’appartement qui lui avait été prêté, après s’être vu refuser l’asile politique par la Cour nationale du droit d’asile.

     

    Elle est la maman de 2 enfants scolarisés à l’école André Boissière (CP et CM1) ainsi que d’un bébé d’un an et demi.

     

     

    Ce courrier lui a été adressé le 10 novembre :

     

    Il reste moins d’une semaine pour trouver une solution et un logement à ces 3 enfants et leur mère. Le délai fixé expire mercredi.

     

     

    Combat Collectif :

     

    Depuis hier soir les parents d’élèves sont organisés en collectif pour pouvoir solliciter les élus et sensibiliser tout le monde à la cause de cette famille.

     

     

     

    Une manifestation est organisée lundi 8 décembre à 16h30 à l’école André Boissière (20, rue Louis Blanc)

     

     

    Le collectif entend également se battre contre l’OQTF (obligation de quitter le territoire) qui devrait lui être adressé : Cette mère et ses 3 enfants risquent la mort en Angola après avoir fui le pays pour violence de la part du père et conjoint, marchand d’armes influent en Angola.

     

     

    Voir le reportage de France 3 Périgords diffusé hier le 04/12/2014 :

     

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/emissions/jt-local-1920-perigords

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Course contre la montre à l’école André Boissière de Périgueux :

     

    Une famille de 3 enfants et leur mère menacés d’expulsion après s’être vu refusé l’asile politique.

     

     

     

     

     

    Urgence :

     

    Les parents d’élèves, l’ont appris mardi, une maman angolaise réfugiée en France depuis près de 2 ans est menacée de quitter son logement.

     

    Un délai d’un mois lui a été signifié par l’ASD (Association de soutien de la Dordogne) pour quitter l’appartement qui lui avait été prêté, après s’être vu refuser l’asile politique par la Cour nationale du droit d’asile.

     

    Elle est la maman de 2 enfants scolarisés à l’école André Boissière (CP et CM1) ainsi que d’un bébé d’un an et demi.

     

     

     

    Ce courrier lui a été adressé le 10 novembre :

     

    Il reste moins d’une semaine pour trouver une solution et un logement à ces 3 enfants et leur mère. Le délai fixé expire mercredi.

     

     

     

    Combat Collectif :

     

    Depuis hier soir les parents d’élèves sont organisés en collectif pour pouvoir solliciter les élus et sensibiliser tout le monde à la cause de cette famille.

     

     

     

    RESF est d’ores et déjà impliqué dans la mobilisation.

     

     

     

    Une manifestation est organisée lundi 8 décembre à 16h30 à l’école André Boissière (20, rue Louis Blanc)

     

     

     

    Le collectif entend également se battre contre l’OQTF (obligation de quitter le territoire) qui devrait lui être adressé : Cette mère et ses 3 enfants risquent la mort en Angola après avoir fui le pays pour violence de la part du père et conjoint, marchand d’armes influent en Angola.

     

     

     

    Voir le reportage de France 3 Périgords diffusé hier le 04/12/2014 :

     

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/emissions/jt-local-1920-perigords