• En réponse au front .

    Et puis si vous êtes en manque ......

    Ils sont en ligne

    "Migrants & Réfugiés - réponse aux indécis, aux inquiets et aux réticents" de Claire RODIER

     http://resf.info/article54561.html

    "Le combat d'un sans-papiers" de Souleymane BAGAYOGO

    http://resf.info/article54562.html


  • Convoqué  pour un traquenard


  •    Orléans, le 26 avril 2016

     Mesdames et Messieurs les Conseillers du Loiret,

    Monsieur le Président,

    Un gosse dont vous aviez la charge est mort hier en prison.

    De ce qu’il a enduré pendant son exode depuis le Mali, on ne sait pas grand-chose.

    Il aurait du pouvoir s’en ouvrir à des éducateurs, à un psychologue, des médecins…

    Mais il a du se contenter d’une chambre d’hôtel, du désœuvrement et de la compagnie d’autres jeunes aussi paumés que lui.

    On sait qu’il a vu son frère mourir en mer, alors que lui en a réchappé.

    On sait qu’il n’en dormait plus la nuit.

    On sait qu’il avait une envie farouche d’aller à l’école et qu’il y était parvenu, en janvier.

    Mais ça n’a pas suffi.

    Non, toute l’aide que nous pouvons apporter à ces jeunes, toutes les batailles que nous menons avec eux pour faire reconnaître leurs droits ne suffisent pas à guérir leurs blessures et ne remplaceront jamais une réelle assistance éducative.

    Quand la violence de l’institution, qui refuse ces jeunes et les laisse à l’abandon, s’ajoute à celle de l’exil, alors nous voyons poindre la folie.

    Ce jeune venait d’avoir 17 ans. Il n’a pas su contenir cette folie et encore moins sa violence. Il y a à peine deux mois, il a blessé et détruit à son tour, en violant une jeune femme. Il a été incarcéré pour cela.

    Et hier, il s’est suicidé.

    Il a rejoint son frère mort en mer.

    Il a rejoint tous ceux que les frontières tuent.

    Il a payé de sa vie le prix que vous refusez de mettre pour accueillir tous ces gosses dignement.

    Il y a quelques mois, vous nous accusiez d’avoir claqué la porte à l’une de vos réunions car nous n’acceptions pas que vous y refusiez la présence de représentants des jeunes.

    Quand vous comprendrez que ces gamins sont avant tout en danger et donc à protéger et à être écoutés.

    Quand vous admettrez que ce que nous faisons pour eux, et avec eux, ne crée pas d’appel d’air mais n’est qu’une attitude tout simplement humaine.

    Alors, peut-être, pourrons-nous échanger.

     

    Pour RESF45 et le Collectif Jeunes Isolés Etrangers du Loiret,

     

                Ségolène Petit et Chantal Thabourin


  • Les CRA sur TF1 (40 minutes)



  •  

    20 décembre : Claire a été condamnée hier à 1500 euros d’amende pour délit de solidarité.

    Le tribunal correctionnel de Grasse l’a jugée coupable d’avoir transporté deux migrants en voiture, de Nice à Antibes, « afin de leur permettre d’échapper à un contrôle de police » ( ??? ). 

    Son avocate, Me Sarah Benkemoun (un grand merci à elle), a plaidé à partir de l’article L622-4-3 (voir en bas de message).

    Le procureur a dit à la Cour  « il ne vous est pas demandé la Justice mais de dire la loi »  !!!  :-/ )

    Le Président du Tribunal  a dit que Claire ne pouvait pas prouver que ce mineur et cette jeune femme, étaient « dans une situation mettant en danger leur dignité ou leur intégrité physique ».  

     

    Claire, nous étions très nombreux/ses auprès de toi pour te soutenir (plus de cent… et nous n’avons pas été arrêté-es, bien qu’ayant fait la même chose que toi !).

    Nombreux aussi les messages de soutien de celles et ceux qui ne pouvaient se déplacer.

    Nombreux, les signataires de la pétition. 3839 à ce jour.  http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php?article53308&var_mode=calcul  

    Nombreuses, les offres de cotisation. 

    Mais pas question de payer !

    On fait appel, car on a un grand Principe à défendre. (à Aix en Provence, dans plusieurs mois)

    Merci aux militants et responsables d’associations venus de Paris. Ils continueront à nous accompagner pour la suite du combat (GISTI, RESF, … pardon pour les oublis éventuels).

     

    A suivre pour les précisions et prévisions d’actions médiatiques en temps voulu.

    On lâche rien !

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique